Pérennité de l’entreprise : 8 points vitaux à prendre en compte

Pérennité de l’entreprise : 8 points vitaux à prendre en compte

99 ans, C’est la durée de vie maximum théorique d’une entreprise et celle-ci peut encore être prolongée.

Mais avant de viser le siècle, un dirigeant s’attend surtout à ce que son entreprise fonctionne et soit rentable le plus longtemps possible.

En outre, contrairement à certaines croyances et au-delà de la seule recherche de profits, de nombreux dirigeants d’entreprise ont conscience qu’ils emmènent avec eux associés, salariés, fournisseurs, et parfois, partenaires institutionnels. (suite…)

Le Centre Amadeus recrute un/e rédacteur/trice sur Lyon

Le Centre Amadeus recrute un/e rédacteur/trice sur Lyon

Dans le cadre de notre activité de services aux entreprises, nous recherchons un(e) étudiant(e) lyonnais en droit 3ème année ou master pour effectuer la rédaction de procès verbaux d’assemblées générales. Vous assisterez aux réunions et respecterez les délais impartis. Horaires variables en fonction des assemblées générales.

Profil recherché

  • Votre orthographe et votre grammaire sont irréprochables, vous disposez de réelles qualités d’écriture,
  • Vous êtes autonome, rigoureux(se),
  • Vous avez une excellente présentation,
  • Débutant accepté.

Conditions

  • 20 heures mensuelles en moyenne
  • Rémunération : 11€/H
  • Poste à pourvoir rapidement
  • Véhicule souhaité

 

Envoyer CV + lettre + photo à : recrutement@aixbureaux.com

Le tourisme industriel a le vent en poupe !

Le tourisme industriel a le vent en poupe !

Le tourisme industriel représente aujourd’hui une diversification de l’offre d’un territoire et la création d’une nouvelle filière touristique dans le domaine du tourisme de loisirs. Il représente dans le secteur du tourisme d’affaires, un grand potentiel encore inexploité, et , pourquoi pas,  un coup de pouce à la création d’entreprises.

Tour d’horizon du tourisme industriel en France et en PACA

Au niveau national près de 1400 entreprises attirent chaque année près de 20 millions de visiteurs venant pour 80 % pendant leur temps libre ou pour 20 % dans un objectif professionnel. Leurs principales motivations consistent à découvrir le patrimoine économique de leur région, pour connaître les produits et services qu’ils consomment au quotidien et d’une manière plus générale pour enrichir leur culture personnelle. Tous les secteurs d’activités sont concernés par le tourisme industriel mais les plus dynamiques en la matière sont l’artisanat et l’agro-alimentaire. Viennent ensuite les vins et spiritueux, les industries technologiques, la mode et les cosmétiques, l’énergie et l’environnement. La visite d’entreprise concerne principalement les TPE/PME (pour 86% d’entre elles). De nombreuses entreprises du secteur agroalimentaire ont ouvert, ces dernières années leurs portes au grand public ou proposent la visite de leur magasin d’usine. Parmi les entreprises les plus visitées au niveau national c’est une entreprise en région PACA, la Verrerie de Biot avec 700 000 visiteurs en 2014 qui détient la première place. Viennent ensuite la savonnerie Marius Fabre puis la confiserie Florian avec 121 000 visiteurs qui arrive à la 10ème place.

L’intérêt du tourisme industriel pour les entrepreneurs et les visiteurs

Pour les entreprises qui pratiquent le tourisme industriel, les visites organisées se révèlent d’excellents moyens à la fois agréables et efficients   pour se faire connaître. Bien que le but des visiteurs soit souvent la simple curiosité, ces découvertes n’en ont pas moins un impact publicitaire non négligeable pour l’entreprise. En d’autres termes, cette nouvelle forme de communication avec le public permet aux entreprises de développer leur image de marque et de fidéliser leur clientèle. Le tourisme industriel représente pour les sociétés un vecteur de communication qui leur permet de se doter d’une image et de renforcer leur notoriété auprès de la population locale et des visiteurs.

Il s’agit également d’un vecteur de promotion des savoir-faire et des métiers vers les jeunes permettant de réconcilier les français avec l’entreprise.

Par suite du vieillissement de la population, le tiers des dirigeants d’entreprises en PACA a aujourd’hui plus de 50 ans ce qui veut dire qu’ils seront susceptibles de céder leur société dans les 15 prochaines années. Les candidats à la reprise ont généralement la quarantaine et un apport personnel réduit mais possèdent un excellent niveau de formation et une solide expérience entrepreunariale. Enfin,cette forme de tourisme renforce l’ancrage d’une entreprise dans son territoire et représente par la même occasion pour elle un facteur de développement économique direct, notamment par la vente en boutique de produits fabriqués sur le site ou de produits dérivés. Il est prouvé que les achats consécutifs à une visite sont 2,5 fois supérieurs aux achats sans visite.

L’attrait du public pour un tourisme original et inédit

Du côté des visiteurs, le tourisme industriel va servir à acquérir de nouvelles connaissances. Le seul fait de répondre à toutes les questions que le public se pose instaure déjà une communication efficace entre l’entreprise et ses visiteurs pouvant devenir de futurs clients. Comment est fabriqué tel ou tel vin, ses étapes de fermentation….  C’est aussi un moyen d’orienter les jeunes étudiants sur d’éventuels débouchés et leur donner une idée (à laquelle il n’auraient peut-être pensé) sur un parcours professionnel, de création d’entreprises. Le tourisme industriel peut ainsi faire naître des vocations ! Il représente aujourd’hui une diversification de l’offre d’un territoire et la création d’une nouvelle filière touristique dans le domaine du tourisme de loisirs. Il offre dans le secteur du tourisme d’affaires, un grand potentiel encore inexploité, un coup de pouce à la création d’entreprises. Cette forme de tourisme possède aussi un effet positif autant au niveau régional que national. En acceptant de recevoir et d’informer le public sur le patrimoine économique et les technologies de sa région, une entreprise en met une autre au défi de faire mieux. S’instaure alors entre-elles un véritable challenge, une concurrence saine qui les pousse à toujours s’améliorer. En quelques années, la région PACA s’est hissée au 2ème rang des régions les plus créatrices d’entreprises après l’Ile-de-France. Cette vitalité entrepreneuriale méridionale est aussi le résultat de nombreux soutiens comme celui de centres d’affaires tels qu’Amadeus au centre d’Aix en Provence qui vous assiste pour l’organisation de vos expositions, de vos show-rooms.

Aides et prêts à la création d’entreprise

Aides et prêts à la création d’entreprise

logo_region_pacaEn quelques années, la région PACA s’est hissée au 2ème rang des régions les plus créatrices d’entreprises après l’Ile-de-France. Cette vitalité entrepreneuriale méridionale est dûe au dynamisme de la Région qui donne un coup de pouce à ceux et celles qui ont l’esprit d’entreprendre. Aides financières, conseils pour démarrer, mise à disposition de salles de formation…. les soutiens sont nombreux et variés.

Les aides et subventions :

La région PACA soutient le développement des entreprises régionales dans toutes leurs phases de développement (Amorce, Création, Développement, Reprise). Elle a mis au point des dispositifs de financement innovants et performants qui offrent un effet levier efficace sur le financement privé. Elle assure par ailleurs un suivi de services aux entreprises et un accompagnement par des professionnels du financement. Les Chambres de Commerce et d’Industrie de la Région apportent aux futurs entrepreneurs l’appui nécessaire pour accéder aux financements de manière adaptée et cohérente. A ce titre, ces organismes informent et orientent sur les aides financières. Ils instruisent directement certaines aides pour le compte de la région (PRCE, PRTE, …) ou de l’État (PCE, ACCRE …)et assurent également le lien et l’interface avec les organismes financiers.

Parmi quelques aides en PACA on citera :

Le Prêt Régional à la Création d’Entreprise (PRCE)

Ce prêt à taux zéro et sans garantie doit permettre à l’entreprise de boucler le plan de financement de son projet de création. Il est remboursable sans différé tous les trimestres sur 7 ans. Son montant peut être compris entre 15 000 EUR et 75 000 EUR (plafond 45 000 EUR pour les services administratifs aux entreprises)

Le Prêt à la Création d’Entreprise (PCE)

Ce prêt compris entre 2 000 et 7 000 EUR, vient en complément d’un financement bancaire pour un plan de financement global allant jusqu’à 45 000 EUR.

Les Entrepreuneuri’elles – Aix Marseille

Cette association de femmes chefs d’entreprise, cadres dirigeantes a été créée dans le but de promouvoir l’entrepreunariat au féminin, de soutenir l’esprit d’entreprendre chez les femmes. Ce réseau solide entretient des valeurs d’entraide, de solidarité, une réflexion collective pour aider les femmes qui souhaitent se lancer. Parmi les événements à venir on citera une réunion commission métier marketing et communication, une table ouverte à Marseille en février et une table ouverte à Aix en mars.

Les « 36 h Chrono de la création d’entreprise »  – Aix Marseille

Les 20 et 21 janvier 2016 a eu lieu la 3ème édition des 36 h Chrono de la création d’entreprise organisée par le Pôle PEPITE d’Aix/Marseille Université. Cet événement rassemblait 150 étudiants issus des différentes sections de l’Université et des Ecoles partenaires réparties en plusieurs équipes. Le but ? Transformer en 36 heures leur projet en Business Plan sous la houlette d’experts professionnels. Parmi eux, des chefs d’entreprise, des juristes, des marketers et experts comptables qui apportent des réponses concrètes aux étudiants pour l’élaboration de leur projet. Dans une ambiance ludique et festive, les équipes participantes planchent jour et nuit (un buffet et un coin repos sont prévus pendant toute la durée du jeu) avant de présenter pendant 10 mn leur projet devant un jury. Ce jeu ouvert à tous les étudiants de l’Université d’Aix/Marseile a distribué près de 7000 EUR de prix aux vainqueurs. Les équipes classées premières dans leur catégorie peuvent en plus bénéficier d’un accompagnement personnalisé via une structure d’aide à la création d’entreprise.

ACCEDE Provence Entrepreneurs, le concours « Le Phare » et la « Grande Journée du Phare »

L’ACCEDE (Association de Conseil en Création d’Entreprise pour le Développement de l’Emploi) est une association composée d’une équipe de 30 étudiants bénévoles issus de Kedge Business School. Ces volontaires mettent leur temps et leur savoir-faire à disposition des futurs entrepreneurs pour les aider dans leur projet de création d’entreprise, leur donner les clés de la réussite en évitant l’échec. L’ACCEDE participe ainsi au dynamisme de l’emploi dans la région Grand Sud. De nombreux événements sont mis en place comme les ateliers, les Cafés Créa (des soirées networking autour de l’entrepreneuriat) et tout particulièrement la Grande Journée de l’Entrepreunariat du Phare qui aura lieu à Marseille le 5 avril 2016. Cette journée vient compléter le concours « Le Phare », le 1er concours euro-méditerranéen de la création d’entreprise destiné aux étudiants et aux demandeurs d’emploi avec plus de 60 000 EUR de dotation à la clé

J’CREE MON JOB, une subvention propre au Vaucluse

Pour les jeunes de 18 à 25 ans domiciliés dans le Vaucluse, le Conseil général de Vaucluse subventionne les formations ou ingénieries indispensables à la création ou reprise d’entreprise. Le montant de cette subvention peut atteindre 6 000EUR, voire 8 000EUR en ZUS dont 3000EUR pour la communication.

Le Pôle PEPITE, un tremplin pour ceux qui ont l’envie d’entreprendre – Toulon – Sophia Antipolis

En région PACA, près de 60 institutions publiques et privées se sont regroupées pour créer PEPITE (Pôle Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entreprenariat), une plateforme régionale destinée à soutenir l’innovation et à promouvoir l’entrepreunariat. PEPITE s’adresse à tous les étudiants ou jeunes diplômés qui souhaitent être sensibilisés et formés à l’entrepreneuriat, être accompagnés et aidés dans leur projet (location de bureaux, domiciliation d’entreprises, coworking..) Ce pôle s’appuie en partie sur l’UNS (Université Nice Sophia Antipolis) qui pilote ce projet en partenariat avec les écoles de commerce EDHEC et SKEMA et des sections locales comme le PEPITE Cré@tude PACA-Est lancé par l’Université de Toulon et l’UNS.