04 42 16 10 70 | 5, rue des allumettes 13090 AIX-EN-PROVENCE |

La création d’entreprise peut paraître un véritable parcours du combattant.

Mais elle devient beaucoup plus simple lorsqu’on en rappelle les étapes, une par une. Voici un bref résumé des étapes à suivre pour créer votre entreprise.

1. Formalisation de l’idée du projet de création d’entreprise

Le point de départ est une idée de produit ou d’activité qui vous tient à cœur et qui débouche sur un projet de création d’entreprise. Il peut s’agir d’activités déjà existantes ou de concepts totalement innovants.

Les possibilités sont infinies  ; par exemple, en ce moment, l’économie sociale et solidaire a le vent en poupe. Mais pourquoi pas, si vous disposez de fonds suffisants, reprendre une entreprise déjà existante ?

 

2.   Approche du marché (étude de marché)

Avant de vous lancer,  il vous faudra répondre aux questions suivantes :

  • Mon projet est-il rentable ?
  • Quel est le montant du financement nécessaire pour le lancement de mon projet ?
  • Quel revenu puis-je espérer de ma future activité si mes premières années correspondent à mes estimations ?

C’est l’étape au cours de laquelle vous confrontez votre idée à la réalité du marché. Sans public, sans marché, point d’entreprise rentable.

 

3.   Elaboration du business plan

Faire un business plan est un passage obligé pour créer son entreprise. Ce document chiffré est indispensable pour mûrir son projet et obtenir des financements externes. Le business plan est un outil de présentation qui permet de définir une stratégie pour concrétiser son projet et atteindre l’équilibre financier.

Le business plan, qui est également un outil de communication avec les  partenaires éventuels, doit donc être irréprochable, tant sur le fond que sur la forme. Il s’agit de faire preuve de méthodologie et de rigueur pour construire un business plan solide. C’est pourquoi il peut être utile de le faire valider – par un expert comptable ou un ami expérimentée-.

4.   Choix du statut juridique

Le choix du statut juridique conditionnera la gestion mais aussi vos charges, votre protection sociale, vos possibilités de défraiement…

– Micro-entreprise -> correspond à un régime français de travailleurs indépendants créé en 2008 pour simplifier la gestion administrative en remplaçant toutes les cotisations sociales et tous les impôts et taxes par un versement unique et proportionnel au chiffre d’affaires.

-EI (entreprise individuelle) -> entreprise dirigée par une seule personne et qui n’a pas de personnalité morale bien qu’elle soit parfois inscrite au répertoire des métiers, au registre du commerce et société)

-SAS (société par action simplifiée)

-SARL (société à responsabilité limité)

-SCI (société civile immobilière)

-EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limité)

-SASU (société par action simplifiée unipersonnelles)

 

5.   Recherche de financement

Le succès d’une création d’une entreprise repose tout autant sur une idée rentable que sur les fonds nécessaires pour la naissance du projet. Vous aurez besoin de ces deux piliers pour réussir.

-Apports personnels

-Emprunt famille/amis

-Emprunt bancaire

-Crowdfunding

Mais aussi : prêts à taux zéro par des organismes spécialisés (BPI, …), dotations à des concours…

 

6. Choix d’un local et/ou d’une adresse

Une dernière étape essentielle de tout projet de création d’entreprise consiste à trouver un lieu. Votre activité pourra vous permettre soit de travailler de chez vous ou depuis vos clients directement -exemple : consultants-. Vous pourrez avoir besoin d’un lieu de production ou de stockage (négoce), d’un local ou d’un bureau pour recevoir vos clients, rassembler votre équipe ou même d’endroits pour faciliter la collaboration. Vous pourrez également décider d’alterner recourt ponctuel à la location de bureau ou de salle de réunion, et télétravail.